Durant l’après-guerre, il y a un net souci de manifester la solidarité entre tous : on cherche à organiser des célébrations simultanées pour les camarades catholiques, protestants et juifs et, en 1946, l’Association participe à l’érection du Monument aux Morts de l’École polytechnique.
2011_1283web.jpg Les célébrations gagnent en solennité : la chorale de l’École assure l’animation musicale de la célébration.